Financer son bilan : CPF, CPA et autre

Le bilan de compétences peut être financé par le CPF qui fait partie du CPA : le compte personnel d’activité.

   OBJECTIFS DU CPA : UN DROIT UNIVERSEL A LA FORMATIONSenior couple meeting financial adviser for investment

Le CPA donne à chacun les moyens de vivre les transitions dans ce monde du travail plus changeant. C’est l’instrument d’une plus grande liberté dans la construction de son parcours. Au fil de sa carrière, chacun accumule des droits sur ce compte et peut décider de leur utilisation : bilan de compétences, formation, accompagnement dans un projet de création d’entreprise, passage à temps partiel ou départ anticipé à la retraite pour ceux qui ont occupé des emplois pénibles. Le CPA constitue un droit universel et couvre tous les actifs depuis janvier 2017 : les salariés du privé, les demandeurs d’emploi, les fonctionnaires, les travailleurs indépendants (à partir de janvier 2018). Il concerne aussi les jeunes décrocheurs (sortis sans diplôme du système éducatif : capital formation pour se former gratuitement) et les personnes peu qualifiées  (des droits à la formation majorés).

Pour en savoir plus sur le CPA : http://www.gouvernement.fr/compte-personnel-activite-cpa logo
ou petit diaporama d’informations. ou encore une petite vidéo
Consulter son compte CPF en ligne    et  voir la vidéo mode d’emploi

Pour rappel, voici les possibilités de financement du bilan de compétences pour :

Les salariés

Dans le cadre du plan de formation : C’est votre employeur qui prend en charge les frais liés au bilan de compétences.

Dans le cadre d’un congé pour bilan de compétences : Obtenir l’accord de l’employeur  et envoyer une demande de prise en charge des dépenses liées au bilan de compétences à l’organisme collecteur correspondant à l’entreprise (celui auquel votre employeur verse la contribution correspondante). Généralement le FONGECIF, ou bien OPCA de branche dans certains cas. L’organisme collecteur peut refuser ou accepter. Durant votre congé, l’employeur verse votre rémunération habituelle que l’organisme collecteur lui rembourse. Tout sur le FONGECIF  : http://www.fongecifrhonealpes.fr/

Les fonctionnaires et les agents non-titulaires

Le financement du bilan de compétences ne dépend pas du statut mais de la fonction publique :

  • Fonction publique d’État : prise en charge du bilan de compétences, dans la limite des crédits disponibles
  • Fonction publique territoriale : l’employeur peut accepter ou refuser le bilan, mais également la prise en charge financière. Il peut donc accepter le bilan de compétences, mais refuser son financement.
  • Fonction publique hospitalière :  demander la prise en charge à l’ANFH.

Les demandeurs d’emploi : voir conseiller Pôle-Emploi